Ostéopathie

Qu’est ce que l’Ostéopathie ?

L’ostéopathie est une approche thérapeutique manuelle. Elle consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé. 

Les principes de l’ostéopathie

L’ostéopathie est basée sur trois concepts fondamentaux :

·   L’interrelation entre la structure et la fonction : Les tissus du corps humain ont une fonction qui leur est propre. Ainsi, si la mobilité d’une structure est altérée, sa fonction le sera également. 

·  L’homéostasie :  L’ostéopathe est un médiateur, nécessaire au corps humain lorsque celui-ci à besoin d’aide pour retrouver son état d’équilibre tissulaire, et donc de santé. Pour que les processus physiologiques de guérison du corps soient efficaces il faut que nos cellules reçoivent tous les éléments dont elles ont besoin pour remplir parfaitement leurs fonctions. Les cellules doivent pouvoir se régénérer et se débarrasser de leurs déchets. Pour cela il faut que le sang, la lymphe, en un mot tous les liquides du corps, circulent librement. C’est le mouvement qui facilite l’acheminement des liquides dans les tissus, favorisant par la même le renouvellement du milieu dans lequel baignent nos cellules. Un autre système de régulation important est représenté par le système nerveux, qui est en relation étroite avec la colonne vertébrale. 

·   La Globalité : Toutes les parties du corps étant reliées entre elles par l’intermédiaire des tissus organiques qui le composent, le corps constitue une unité fonctionnelle indissociable, ainsi qu’une identité, une spécificité propre à chacun. Dès qu’une structure du corps présente une perturbation dans son fonctionnement, cela retentit sur le fonctionnement de structures situées à distance par le biais de ces corrélations tissulaires. 

Déroulement d’une séance 

 

La séance dure 45 min à 1h et ce déroule en 3 étapes : 

L’anamnèse  : L’ostéopathe doit au préalable connaitre son patient dans sa globalité. Il va donc l’interroger sur sa douleur, les symptômes ressentis et ses antécédents.

 

Tests / Diagnostique : S’en suivra ensuite une série de tests manuels, pour détecter les restrictions de mobilités. Ainsi, le praticien pourra établir un diagnostic ostéopathique pouvant expliquer les symptômes du patient.

Traitement : L’ostéopathe applique les techniques manuelles (structurelles, tissulaires, crâniennes ou viscérales)  pour retrouver son état d’équilibre. 

Certaines pathologies organiques doivent impérativement être prises en charges par le corps médical. 

Ainsi, avant toute prise en charge ostéopathique, l’ostéopathe aura, grâce à l’interrogatoire, écarté tous les « diagnostics d’exclusion » relevant de la médecine. Le champ d’action de l’ostéopathe s’arrête là où la structure est atteinte. 

L’Ostéopathie pour qui ? Et quand consulter ?

Prévention 

Il est fréquent que les adultes consultent un ostéopathe à titre préventif, pour un bilan ostéopathique, une à deux fois par an. 

ADULTES

L’ostéopathie est une thérapie manuelle globale, qui vise à corriger les restrictions de mobilités des différents tissus du corps humain. L’équilibre tissulaire est ainsi rétabli. Les motifs de consultations sont donc nombreux et variés. 

Troubles musculo-squelettiques

·   Mal de dos (lombalgie, lumbago, dorsalgie, cervicalgie, torticolis) 

·   Douleurs articulaires (arthrose, périarthrite, …) 

·   Séquelles de fracture, d’entorse, de luxation ou de tendinite 

·   Douleurs coccygiennes ou pubalgie 

·   Séquelles d’accident de la voie publique (cou du lapin,…), de choc… 

·   Douleurs à la mastication

Troubles neuro-vasculaires

·   Névralgies (sciatique, cruralgie, névralgie cervico-brachial, syndrome du canal carpien, névralgie d’Arnold …) 

·   Vertiges 

·   Maux de tête, migraines 

·   Troubles circulatoires des membres inférieurs

Troubles digestifs et ORL

·   Reflux Gastro OEsophagien (RGO)
·   Ballonnement
·   Constipation
·   Colopathie fonctionnelle
·   Sinusites chroniques
·   Troubles neuro-végétatifs
·    Anxiété
·    Stress
·    Troubles du sommeil 
·    Spasmophilie

NOURRISSONS

Il est conseillé, pour les nouveaux nés, de faire un bilan ostéopathique. 

II existe cependant plusieurs situations qui nécessitent une prise en charge ostéopathique du nourrisson : 

·   Lorsque le travail à été trop long   

·   Lorsque des instruments ont aidé l’expulsion (ventouse, forceps,…) ou s’il y a eu une forte pression sur l’abdomen de la mère. 

·   Lorsque le bébé s’est présenté par le siège, le front ou la face.

Quand emmener son bébé chez l’ostéopathe ?

·   Lorsque votre bébé commence à s’asseoir (autour de 6 mois) 

·   Lorsque votre bébé commence à se tenir debout (autour de 9 mois) 

·   Lorsque votre bébé commence à marcher (autour de 12 mois)

Pensez à consulter un ostéopathe pour votre bébé…

·        S’il a des difficultés pour dormir 

·        S’il a des difficultés à boire au biberon ou à prendre le sein 

·        S’il est agité, crispé, ou s’il se cambre fréquemment vers l’arrière 

·        S’il pleure souvent, sans cause apparente 

·        S’il présente une déformation crânienne (« tête plate ») 

·        S’il tourne la tête toujours du même côté 

·        S’il présente des troubles ORL à répétition (bronchites, otites,…) 

·        S’il a des troubles digestifs à type de régurgitations, coliques, constipation, … 

L’ostéopathie ne remplace pas le suivi médical pédiatrique de votre bébé par le pédiatre/médecin traitant.  

SPORTIFS

La pratique d’une activité physique et sportive est bénéfique pour la santé. Cependant, mal encadrée, elle peut entraîner des microtraumatismes, pouvant aboutir, au long terme, à de véritables lésions (tendinite, déchirure musculaire, entorse, fracture, ….) 

L’ostéopathie permet ainsi au patient de retrouver une mobilité mécanique optimale pour la pratique de son sport et préserver le sportif dans la pratique de son activité physique.

Quand consulter ?

·   Avant le début de la saison sportive 

·   Avant de commencer une activité sportive occasionnelle 

·   Pour préparer une épreuve sportive et optimiser ses performances 

·   Suite à une épreuve sportive 

·   Pour un bilan ostéopathique 

·   En cas de douleurs (mal de dos, tendinites, douleurs musculaires ou ligamentaires) 

·   Après un traumatisme bénin, n’ayant entraîné aucune lésion radiologiquement visible (entorses, chute…) 

·   Pour optimiser la phase de récupération (séquelles de fractures, interventions chirurgicales, tendinites, …)

FEMMES ENCEINTES

La femme enceinte va subir d’importants changements physiques au cours de sa grossesse. Son corps se transforme peu à peu. 

lorsque l’organisme maternel a du mal à s’adapter à ces nouvelles contraintes, des troubles fonctionnels (douleurs, troubles digestifs, ..) peuvent apparaître.

L’ostéopathe peut, par des techniques douces, aider l’organisme maternel à s’adapter à tous ces changements posturaux. 

Vous pouvez consulter votre ostéopathe à partir de votre troisième mois de grossesse, à titre préventif.
 
 

L’ostéopathie peut également soulager les douleurs et désagréments rencontrés au cours de la grossesse. 

L’ostéopathe prépare votre corps à l’accouchement, en travaillant notamment la mobilité du bassin et des structures avoisinantes, afin de faciliter le passage du bébé lors de l’accouchement.

Quand dois-je consulter ?

·   Douleurs rachidiennes (coccygiennes, lombaires, dorsales ou cervicales) 

·   Douleurs de type sciatique ou cruralgie 

·   Douleurs pubiennes 

·    Troubles digestifs (Reflux Gastro OEsophagiens, nausées, ballonnements, constipation, …) 

·   Maux de tête, troubles du sommeil 

·    Troubles circulatoires (jambes lourdes, ..) 

·   Stress, angoisses 

·   Prévention 

 Après l’accouchement…

L’accouchement est un événement traumatique pour la maman. Il est donc conseillé de consulter votre ostéopathe, pour une séance post-natale, dans le but de donner un nouvel équilibre à votre bassin (et aux structures musculo-ligamentaires environnantes) 

L’ostéopathie ne remplace pas la rééducation périnéale en kinésithérapie.